CAMEROUN – MAURICE KAMTO: «NOUS TIENDRONS NOS MEETINGS! S’IL FAUT QUE JE RETOURNE A KONDENGUI, JE RETOURNERAI A KONDENGUI»

Le président national du MRC se dit prêt à passer outre les interdictions des autorités administratives pour organiser ces meetings politiques

Maurice Kamto, le président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) va organiser son tout premier meeting populaire après les élections présidentielles 2018. Libéré de prison au début du mois d’octobre après 9 mois de réclusion à la prison centrale de kondengui en compagnie d’une centaine de ses militants et alliés, le candidat qui est arrivé 2e lors du dernier scrutin présidentiel avec 14,23% des suffrages, a annoncé pour ce samedi 02 novembre 2019, un important meeting à l’esplanade du stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Le but de ce rassemblement comme le précise le quotidien Mutations en kiosque ce jeudi 31 octobre 2019 est «de remobiliser les électeurs dans la perspective des élections législatives et municipales prévues théoriquement en 2020»

Le meeting de Yaoundé s’inscrit dans un programme global qui prévoit l’organisation de meetings dans divers chef-lieux de départements. Mais à peine annoncé, le MRC est déjà contraint de faire une entorse audit programme. En effet, «le meeting du 1er novembre dans l’arrondissement d’Ebolowa 2e (Région du Sud) initialement autorisé par le sous-préfet André Francis Obam a été finalement interdit par ce dernier. L’autorité administrative est revenue sur sa décision après avoir reçu une déclaration de manifestation publique de même nature du rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) aux mêmes date , heure et lieu. Craignant d’éventuelles, tensions, provocations et affrontements entre les deux camps,, le sous-préfet a interdit les 2 meetings», renseigne le journal que dirige Georges Alain Boyomo.

Maurice Kamto ne compte pas rester sur cet échec. A l’ouverture d’une réunion des femmes du MRC, en début de semaine, ce dernier a affirmé que les prochains meetings de son parti, notamment ceux de Yaoundé et Douala auront lieu, même ci pour cela, il doit retourner en prison «Je vous ai dit, je leur ai dit, le 2 nous avons meeting à Yaoundé à l‘esplanade du stade Ahmadou Ahidjo. Le 09 nous avons meeting à Douala. Que ce soit clair pour tout le monde, nous tiendrons nos meetings. S’il faut que je retourne à Kondengui, je retournerai à Kondengui» a-t-il déclaré.

Cameroon-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *