CAMEROUN – TURBULENCES: LE GOUVERNEMENT EST-IL DANS L’INCAPACITÉ DE FINANCER LE PLAN DE 327 MILLIARDS DE FCFA PROPOSE PAR LE CABINET AMERICAIN BOEING CONSULTING POUR RELANCER CAMAIR CO?

Le plan proposé en 2016 prévoyait entre autres le renforcement de la flotte de Camair Co, pour la faire passer de cinq aéronefs à 14 sur une période de 5 ans.

 La compagnie nationale aérienne traverse une zone de turbulence depuis de nombreuses années. Afin de faire face aux besoins les plus pressants, le nouveau directeur général de la Camair Co, Louis Georges Njipendi, a sollicité du gouvernement le déblocage d’une enveloppe de plus de 2,6 milliards FCFA.

Le 28 mai 2019, les nouveaux dirigeants de Camair Co, ont en principe reçu un virement de 500 millions de FCFA du Trésor public camerounais. Une enveloppe du même montant avait déjà été mise à la disposition de cette compagnie aérienne publique au bord de la faillite le 22 mai 2019. Le déblocage d’une 3e tranche d’un peu plus de 500 millions de FCFA était prévu au plus tard le 31 mai 2019.

En réalité, depuis le lancement de ses activités en 2011, la Camair Co croule sous un endettement de quelque 35 milliards FCFA. L’Etat avait promis une enveloppe globale de  6 milliards de FCFA. Jusqu’ici, le montant n’a pas été débloqué. Ajouté à cela, la flotte de la compagnie est entièrement clouée au sol (cinq aéronefs sur six) pour diverses pannes.

Et pourtant, en 2016,  le cabinet américain Boeing Consulting a proposé au gouvernement un plan de redressement de la compagnie aérienne. Ce plan initialement fixé à 327 milliards de FCFA prévoyait «de renforcer la flotte de Camair Co (achat et location des avions), pour la faire passer de cinq aéronefs actuellement, à 14 sur une période de 5 ans. Une autre stratégie de relance prévoyait, outre l’apurement de la dette, l’injection de 60 milliards FCFA, le redimensionnement du réseau ainsi que la modernisation de la flotte, composée actuellement de six appareils dont la plupart sont cloués au sol», indique le quotidien Le Jour dans son édition du 15 octobre 2019.

D’après le journal, «le gouvernement n’a pas les ressources pour financer le fameux plan de redressement proposé par le cabinet américain Boeing Consulting». «Personne ne parle plus du plan de Boeing ici, nous sommes en lutte pour la survie. Sans la perfusion de l’Etat nous allons simplement fermer boutique», a confié un cadre de l’entreprise au journal.

Cameroon-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *