CAMEROUN – SOLIDARITÉ: QUAND LA CONVALESCENCE DE L’ARTISTE-MUSICIEN PETIT PAYS FAIT COURIR DE NOMBREUSES PERSONNALITÉS A SON CHEVET

Depuis quelques jours, des artistes et des hommes politiques se succèdent à la résidence du turbo d’Afrique à Bomono, pour s’enquérir de son état de santé

De mémoire  de camerounais, jamais Petit Pays, l’artiste musicien camerounais le plus populaire n’a reçu autant d’attention de la part des politiques en un laps de temps aussi court. Retranché dans sa résidence de Bomono, dans le département du Moungo, région du Littoral,  pour y vivre paisiblement sa convalescence après son accident de la circulation en 2018, L’artiste aux multiples surnoms a reçu ce dimanche, la visite de deux anciens candidats à l’élection présidentielle. Cabral Libii le président (RDPC) du Parti camerounais pour la Réconciliation Nationale (Pcrn) et ancien champion du Parti Univers et Serges Espoir Matomba, 1er secrétaire du Parti Uni pour la Révolution sociale (Purs), sont allés lui porter un message d’encouragement et de soutien, mais également lui adressé des vœux de prompt rétablissement.

Quelques jours avant le passage des deux hommes politiques, ce sont les acteurs de la célèbre Sitcom burkinabé «Les Bobodioufs» qui se sont rendus au chevet de «l’Avocat défenseur des femmes». Venus assister à la projection officielle du film «à malin, Malin et demi» du comédien camerounais Edoudoua Non Glacé, ils en ont profité pour aller souhaiter leurs vœux de prompt rétablissement, à un artiste qu’ils admirent. Ont-ils précisé. Le bal des célébrités ne s’est pas arrêté là. Njohreur, ancien membre des Sans-visas de Petit Pays s’est également rendu au chevet de son ancien mentor. En plus des vœux de prompt rétablissement, ce dernier est venu lui présenter officiellement l’album qu’il a enregistré en hommage à celui qui lui a ouvert les portes de la musique.

Pour mémoire, le 27 septembre 2018, Petit Pays a été victime d’un accident de la circulation. Selon les témoignages recueillis à l’époque, celui qui se fait également appelé Rabba Rabbi a été violemment percuté par une moto à quelques mètres de son domicile sis à Makepe dans l’arrondissement de Douala 5e. Interné dans la foulée à l’hôpital général de Douala, les premiers diagnostics des médecins ont révélé qu’il souffrait de deux fractures au pied et au poignet, de violentes douleurs au niveau de la tête.  Depuis sa sortie de l’hôpital Petit Pays poursuit sa difficile et lente convalescence dans sa résidence de Bomono.

Cameroon info. net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *