CAMEROUN – PÉNURIE: LA BEAC ANNONCE LA LIVRAISON DE NOUVELLES PIÈCES DE MONNAIE DES NOVEMBRE 2019

L’annonce a été faite par le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale, Abbas Mahamat Tolli au cours d’une conférence de presse donnée le 4 juillet 2019 à Douala.

Les pièces de monnaie se font de plus en plus  rares depuis plusieurs mois au Cameroun. Jusqu’ici, aucune information officielle sur les raisons de  la rareté de ces pièces n’a été donnée.

Cependant, «la thèse qui prolifère est celle faisant état de l’accaparement desdites pièces par les chinois dont les investissements ne cessent de grossir au Cameroun et dans la sous-région. Plusieurs réseaux d’exportation de ces pièces, entretenus par des ressortissants chinois, auraient ainsi été démantelés dans le pays. Une fois exportées, ces pièces de monnaie serviraient à la fabrication de divers objets», peut-on lire dans les colonnes du quotidien Le Jour édition en kiosque ce lundi 8 juillet 2019.

Toutefois, pour résoudre ce problème, le gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli, a annoncé au cours d’une conférence de presse donnée dans la ville de Douala le 4 juillet 2019, la livraison de nouvelles pièces de monnaie. «Nous nous sommes effectivement penchés sur cette question. C’est d’ailleurs le vice-gouverneur qui s’en est occupé, et des commandes ont été passées», a confié Abbas Mahamat Tolli. Et le vice-gouverneur, le Camerounais Dieudonné Evou Mekou, «de préciser que les livraisons sont prévues pour le mois de novembre 2019», relève le journal.

Cette nouvelle, est loin d’être rassurante selon l’économiste Hubert Kamgang. Pour lui, «ce problème est plus profond. La rareté de la petite monnaie n’est que la partie visible, par le commun des mortels de la répression monétaire. Il y a répression monétaire quand la monnaie ne joue pas son rôle économique qui est de faciliter les activités économiques. Le Cameroun serait victime de la répression monétaire. Cette répression empêche notre économie de sortir du sous-emploi massif et plus généralement de se transformer pour faire du Cameroun l’équivalent des dragons et tigres d’Asie», soutient-il dans les colonnes du journal.

Cameroon-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *