LES SOINS DE SANTE MATERNELLE TOUJOURS COUTEUX AU CAMEROUN

Un rapport de l’Unicef publié le 03 juin remet au goût du jour cette situation qui est à l’origine de la mort infantile et maternelle dans les hôpitaux du pays.

Dolly se souvient encore de son premier accouchement comme si c’était hier. Lorsqu’elle en parle, elle décrit le sentiment unique du premier contact avec son fils, mais elle n’oublie pas non plus le stress occasionné par les dépenses alors qu’elle était en travail. «Ma mère m’a accompagnée à l’hôpital. Nous avons déposé la somme qu’il fallait mais à chaque fois, les infirmiers revenaient demander à ma mère d’aller en pharmacie chercher du matériel comme le fil pour les sutures… Les allers et venues de ma mère me stressait davantage. C’était infernal», rapporte Dolly. Finalement, de la somme initialement demandée par l’hôpital pour son accouchement, est passée au double.

D’après les informations du ministère de la Santé publique, le kit d’accouchement est pourtant à vil prix. Dans le cadre du Programme national multisectoriel de lutte contre la mortalité maternelle et infanto-juvénile (PLMI), des kits obstétricaux (kits d’accouchement et kits de césarienne) doivent être mises à la disposition des parturientes. Ces kits contiennent tout le nécessaire pour un accouchement normal ou pour une césarienne, disponible dans les formations sanitaires. Le kit d’accouchement coûte 6000 Fcfa et le kit de césarienne, 40 000 Fcfa. La femme enceinte peut acheter son kit durant sa grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *